Chirurgie implantaire

Implantologie unitaire ou plurale sous AL en Bloc au Cabinet ou sous AG en milieu hospitalier privé au CHP Saint Grégoire au Nord de Rennes.

En Cabinet, vous serez prémediqué afin que le geste opératoire ne vous paraisse pas désagréable. Une sédation modérée vous permettra de supporter dans de bonnes conditions la pose d’implants, qui de toute manière, réalisée par un professionnel rompu à ces techniques, reste une procédure peu agressive.

En Clinique, les protocoles anesthésiques actuels autorisent une sortie de l’Etablissement quelques heures après le réveil, moyennant d’être accompagné et de ne pas conduire son véhicule. Dans la majorité des cas, et en dehors de problèmes médicaux spécifiques, votre hospitalisation se fera en ambulatoire. 
Vous rentrerez le matin à jeun à la Clinique, vous serez opéré dans la matinée et vous sortirez dans l’après midi, en fonction de l’heure de votre réveil en salle de soins post interventionnelle (SSPI).

Les suites opératoires des actes implantaires sont en général moins marquées que pour la chirurgie stomatologique classique, les secteurs opérés étant recouverts hermétiquement par les tissus mous gingivaux. Un oedème modéré de quelques jours peut survenir, mais les douleurs post opératoires restent le plus souvent faibles.
Les hématomes sont exceptionnels, mais des ecchymoses peuvent survenir, surtout chez les sujets sous aspirine ou anti-agrégants plaquettaires. Bien que disgracieux, ces manifestations n’ont pas de caractère de gravité.

Si vous êtes porteur de prothèses adjointes (appareils mobiles), celles-ci seront le plus souvent remises en bouche après la pose de vos implants. Vous n’aurez donc aucune répercussions esthétiques après votre chirurgie. Vous sortirez de la Clinique avec votre appareil en place. Moyennant des précautions lors des repas, il vous sera possible de porter votre appareillage pendant toute la phase de cicatrisation des implants.
Votre vie sociale et professionnelle ne sera ainsi que peu perturbée par le traitement.