FAQ

Voici les réponses aux questions que vous nous posez le plus souvent.

Pourquoi se confier à un spécialiste ?

Pourquoi se confier à un spécialiste ?

Les Spécialistes en Chirurgie Orale, qualification récemment créée au sein de la profession, sont les successeurs naturels des Stomatologistes, dont le corps est en voie d’extinction.

Leur nombre diminue d’année en année, et la couverture sanitaire dans ce domaine était en passe de devenir problématique.

Face à des actes techniques de plus en plus sophistiqués, notamment en matière de réhabilitation orale par traitements implantaires, et pour offrir des plateaux techniques dédiés à des actes particuliers, la création d’un corps de praticiens spécialistes devenait de plus en plus impérieuse. Ceci est désormais chose faite.

Consacrant la totalité de leur pratique à des actes de chirurgie, disposant d’une organisation et de locaux consacrés exclusivement à la chirurgie, ainsi que d’une équipe d’aides opératoires entraînées, les Spécialistes sont à même de faire face aux complications qui peuvent se faire jour dans une activité de cette nature.

Quoi de plus rassurant pour un patient que de savoir qu’il est entre les mains d’une équipe performante, habituée quotidiennement à gérer les difficultés inhérentes à la pratique stomatologique ?

A l’heure où des services hospitaliers sont fermés pour sous activité, avec des chirurgiens n’opérant pas assez pour assurer une sécurité suffisante aux malades face aux normes actuelles, le Spécialiste en Chirurgie Orale offre au patient qui se confie à lui, un maximum de garantie pour traiter les problèmes de pathologie stomatologique.

Face à une hyper spécialisation de la médecine et de la chirurgie, le Spécialiste en Chirurgie Orale est enfin la preuve d’une prise de conscience par l’Odontologie, du besoin d’assurer à la patientèle une qualité de prise en charge dont seuls des praticiens consacrant la totalité de leur temps à la chirurgie, peuvent se porter garants.

La Consultation est-elle remboursée ?

La Consultation est-elle remboursée ?

Oui. Le Dr MAILLARD est conventionné. L’ensemble des actes cotés par l’Assurance Maladie vous sera facturé au tarif conventionnel.
Cependant la chirurgie non conventionnée (consultation implantaire, implants, greffe osseuse, pose d’ancrage sur dents retenue, biomatériaux de comblement) n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale.

L’intervention chirurgicale sera-t-elle réalisée le jour de la Consultation ?

L’intervention chirurgicale sera-t-elle réalisée le jour de la Consultation ?

Non, sauf urgence, l’intervention sera effectuée ultérieurement, après choix entre anesthésie locale ou AG et prémédication adaptée à votre cas.

Pourrai-je conduire après une intervention sous anesthésie locale ?

Pourrai-je conduire après une intervention sous anesthésie locale ?

Même si la prémédication ne nécessite pas d’hospitalisation, il est prudent de ne pas conduire son véhicule, et dans la mesure du possible d’être accompagné. Une attestation sera remise à la personne vous accompagnant pour justifier de son absence si besoin.

Pourrai je conduire après une intervention à la Clinique sous AG ?

Pourrai je conduire après une intervention à la Clinique sous AG ?

Non, pour des raisons de sécurité, la conduite est interdite. De même pour pouvoir quitter l’Etablissement, il est nécessaire que vous ne soyez pas seul chez vous la nuit suivant l’opération.

Faut-il payer la consultation de contrôle post opératoire ?

Faut-il payer la consultation de contrôle post opératoire ?

Non, dans les huit jours qui suivent l’acte, si vous nécessitez un contrôle poste opératoire pour avis sur vos suites opératoires, la consultation est gratuite. Seules seront facturées les éventuelles radios nécessaires à la réévaluation de la situation. 

Combien de temps serai-je arrêté après une chirurgie implantaire ?

Combien de temps serai-je arrêté après une chirurgie implantaire ?

Les suites opératoires pour les implants sont en général très modérées. Cependant cela dépend du nombre d’implants posés et des procédures requises. Pour 1 ou 2 implants, une demi journée d’arrêt à prévoir est suffisant. Si vous êtes opéré le matin, pour votre confort, prenez votre journée. Mais dès le lendemain vous pourrez vaquer à vos occupations habituelles.

Devrai-je tout régler en une seule fois ?

Devrai-je tout régler en une seule fois ?

Non, le traitement étant étalé sur quelques mois, vous pourrez régler en plusieurs fois. La secrétaire vous expliquera les modalités proposées par le Cabinet. Nous mettrons tout en œuvre pour vous permettre d’accéder à ces traitements, qui changeront votre vie.

Que se passe t-il si mon implant ne « prend pas » ?

Que se passe t-il si mon implant ne « prend pas » ?

Nous garantissons à votre dentiste de vous ré adresser à lui lorsque vos implants seront cicatrisés. Si un implant pose problème durant la phase de cicatrisation normale de celui-ci, nous vous le reposerons sans frais. Cependant cette garantie n’est assurée que si vous ne fumez pas et si un suivi régulier s’avère possible pour nous.

Je fume et j’ai besoin de me faire poser des implants. Est-ce un problème ?

Je fume et j’ai besoin de me faire poser des implants. Est-ce un problème ?

Oui, le tabac perturbe les phénomènes de cicatrisation et majore les risques de non déroulement normal de l’ostéo intégration. Tout dépend évidemment de la quantité de cigarettes consommées par jour. Si vous fumez 2 ou 3 cigarettes quotidiennes, vos risques sont minimes. Par contre si vous êtres un « gros fumeur », il est souhaitable que vous arrêtiez la consommation de tabac et que vous prévoyez une prise en charge spécifique avec votre médecin traitant.

J’ai peur de l’Anesthésie Générale et je suis paniqué par les soins dentaires. Que dois je faire ?

J’ai peur de l’Anesthésie Générale et je suis paniqué par les soins dentaires. Que dois je faire ?

Les procédures d’anesthésie générale actuelles permettent des endormissements paisibles et des réveils de bonne qualité rapidement. Mieux vaut un acte réalisé dans de bonnes conditions techniques et psychologiques, que de subir une anesthésie locale hyper stressé, sans pouvoir être sûr de mener à bien l’acte chirurgical commencé. La consultation est faite entre autres pour vous conseiller par rapport à l’intervention envisagée, la procédure la plus adaptée à votre cas.

J’ai des appareils mobiles et je veux faire mettre des implants. Combien de temps devrai je rester édenté, sans mes appareils ?

J’ai des appareils mobiles et je veux faire mettre des implants. Combien de temps devrai je rester édenté, sans mes appareils ?

A aucun moment. A chaque étape du traitement il est possible de s’organiser pour que vous puissiez garder vos appareils. Seuls les appareils anciens, inadaptés à  votre crête osseuse ou avec une armature métallique (stellite), et donc ne pouvant être aménagés, posent problème. Dans les autres cas de figure, votre traitement implantaire pourra se dérouler sans répercussions sur votre vie sociale ou professionnelle.

Je suis très allergique. Avec le métal des implants puis je avoir une allergie au titane ?

Je suis très allergique. Avec le métal des implants puis je avoir une allergie au titane ?

Non, aucun cas d’allergie au Titane n’est décrit. C’est un matériau très bien toléré par l’organisme, et qui est non seulement bio compatible mais biointégré. (ostéointégration).

Les implants, combien de temps ça dure ?

Les implants, combien de temps ça dure ?

Le phénomène d’ostéo intégration est un processus biologique pérenne et stable dans le temps. Une fois les implants ostéointégrés, c’est comme une fracture osseuse réossifiée. Vous êtes guéri, et jamais votre fracture ne se réouvrira. Par contre un suivi régulier chez votre dentiste est nécessaire, pour dépister certains signes précoces de souffrance osseuse notamment. La qualité de l’occlusion est particulièrement importante à conserver sur les implants. C'est-à-dire que la façon d’engrener vos dents doit être harmonieuse et non traumatique, sans secteurs de surcharge susceptible d’agresser le tissu osseux.

Les implants ça fait mal ! Je connais quelqu’un qui en a eu …

Les implants ça fait mal ! Je connais quelqu’un qui en a eu …

Non, si l’anesthésie réalisée est correcte, la mise en place d’implants est indolore. Ce n’est pas un problème d’implant, c’est un problème d’anesthésie. Une fois l’implant mis en place, sa cicatrisation est normalement silencieuse. Vous ne devez rien sentir. Si vous sentez quelque chose ou si vous avez mal, c’est qu’il y a un problème.

J’ai mal et j’ai eu des implants posés. On me dit que c’est normal…

J’ai mal et j’ai eu des implants posés. On me dit que c’est normal…

Non, un traitement implantaire bien conduit est sans phases algiques importantes. Une fois la chirurgie réalisée, et les quelques jours qui suivent passés, vous devez « oublier » vos implants. Ils doivent cicatriser sans symptômes particuliers.

Je suis pressé et je voudrai que ma couronne soit faite tout de suite après la pose de mon implant.

Je suis pressé et je voudrai que ma couronne soit faite tout de suite après la pose de mon implant.

Vous trouverez des informations et peut être des praticiens qui procèdent ainsi. Cependant vous devez savoir que cette façon de faire est loin d’être validée dans tous les cas. Si un implant subit des contraintes mécaniques durant sa phase de cicatrisation qui l’ « ébranle » un peu, cela peut se traduire par l’interposition d’un tissu fibreux entre l’os et l’implant, ce qui signifie un échec de l’ostéo intégration… et pour vous la dépose de l’implant et une ré intervention pour recommencer… Alors … ?  Le respect de protocoles fiables et reconnus, est pour nous un gage de sécurité dont nous ne voulons pas nous affranchir pour aller plus vite.

Je connais quelqu’un qui a eu sa prothèse mise en place le jour de la pose des implants. Pourquoi cela n’est pas possible pour moi ?

Je connais quelqu’un qui a eu sa prothèse mise en place le jour de la pose des implants. Pourquoi cela n’est pas possible pour moi ?

Il s’agit de la mise en charge immédiate des implants. Cette procédure séduisante car rapide est loin de faire l’unanimité. Pour bien cicatriser les implants doivent être immobiles pendant quelques semaines. C’est là que l’os se « soude » au métal de l’implant. Si ce mécanisme est perturbé, vous risquez soit de perdre votre implant, soit d’avoir une qualité de fixité de l’implant incertaine. En cas d’échec, plus de la moitié des experts statuant sur ce genre de litiges, considèrent que cette procédure n’est pas validée et fait courir au patient des risques dont on peut le préserver en respectant les protocoles classiques. Alors… Vite et bien n’est pas toujours compatible en implantologie…

Pourquoi l’implantologie n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale ?

Pourquoi l’implantologie n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale ?

C’est une vaste question à laquelle nous ne saurions répondre. Le recul et toutes les études montrent le sérieux, la fiabilité de ce type de traitement lorsqu’ils sont bien conduits.
L’implantologie réalisée par des praticiens formés, raisonnables et spécialisés, peut se targuer de taux de succès sur le long terme qui dépassent les 95%... Donc s’il n’y a pas de prise en charge, cela n’est pas parce que ces thérapeutiques ne sont pas validées, mais uniquement pour des raisons de choix politiques…débat dans lequel nous nous garderons de rentrer.

Les implants, c’est cher…

Les implants, c’est cher…

Si en valeur absolue, le coût de la thérapeutique peut vous paraître élevé, il faut le rapporter au pronostic sur le long terme de ce type de traitement. Correctement réalisé, le traitement implantaire est le plus fiable de l’ensemble des thérapeutiques dentaires. Un implant posé aujourd’hui a un pronostic qui n’est pas limité dans le temps. L’ostéo intégration est un phénomène stable et pérenne. De plus par rapport au type d’implants que nous utilisons et qui sont le « Gold standard » en la matière, nous pratiquons des tarifs tout à fait raisonnables.

Si mon dentiste fait la prothèse, comment se répartit la responsabilité thérapeutique ?

Si mon dentiste fait la prothèse, comment se répartit la responsabilité thérapeutique ?

Bonne question. Les choses en fait sont simples. Le chirurgien est responsable de la cicatrisation des implants et de la conception du plan de traitement sur le plan biomécanique. Le dentiste qui fait la prothèse est responsable de l’élaboration prothétique (type de prothèse, forme des couronnes devant permettre l’hygiène, ajustage et occlusion), et du suivi dans le temps. En clair, si vous perdez un implant 3 mois après sa pose, c’est un problème chirurgical. Si on vous dit qu’il y a une perte osseuse importante autour d’un implant 5 ans après sa mise en place, c’est le plus souvent la conséquence d’un ajustage occlusal inadéquat et d’une surcharge iatrogène de l’os. Pour résumer on peut dire que le chirurgien obtient l’ostéo intégration et que le dentiste par sa surveillance la maintient.

Docteur, pourquoi ne me prenez vous pas en charge totalement et pourquoi ne faites vous pas mes prothèses ?

Docteur, pourquoi ne me prenez vous pas en charge totalement et pourquoi ne faites vous pas mes prothèses ?

Parce que nous sommes spécialisés en Chirurgie Orale et implantaire, et que nous ne sommes pas habilités à réaliser des travaux prothétiques. Votre dentiste est beaucoup plus accoutumé que nous à faire des couronnes ou des bridges. Il saura vous expliquer et vous conseiller pour le type de travaux à privilégier dans votre cas. Si votre praticien n’est pas habitué à faire des prothèses sur implants, nous vous adresserons à l’un de nos correspondants parfaitement rodés à l’exécution de ce genre de travail.